Choisir la bonne formule d’assurance auto en demandant un devis en ligne

assurance auto

Vous venez d’acquérir un nouveau véhicule ou vous souhaitez réaliser des économies ? C’est le bon moment alors pour vous pencher sur votre contrat d’assurance auto ! Vous payez des cotisations trop importantes ? En cas de sinistre, êtes-vous réellement aussi bien couvert que vous le pensiez ? Il est souvent difficile de répondre à ces questions ! C’est pourquoi vous trouverez dans le texte ci-dessous les principales notions que vous devez absolument connaître avant de souscrire un contrat avec une compagnie.

La couverture minimale

En France, la loi impose à tous les conducteurs d’être assurés pour circuler légalement. Le législateur a en effet définit les garanties nécessaires et minimales en cas de sinistre. On parle alors de couverture au tiers ou d’assurance responsabilité civile. Votre assureur prendra alors en charge toutes les conséquences d’un sinistre relevant entièrement de votre responsabilité. Les dommages matériels et corporels causés à une tierce personne seront couverts. Cette dernière peut être un autre conducteur, un passager de votre véhicule (ou non) ou encore un piéton.

Vous aurez déjà sans doute compris que ce contrat ne pourra pas vous dédommager pour toutes les conséquences du sinistre que vous pourriez ressentir vous-même. Il existe toutefois des formules un peu plus élaborées (mais également plus chères) qui vous couvriront aussi. On se situe alors entre l’assurance au tiers et l’assurance tous risques. Et s’il s’agissait du compromis idéal ?

Cette formule vous correspond et vous souhaitez avoir de plus amples informations à son sujet ? N’hésitez pas alors à vous rendre sur le site www.maif.fr ! Vous disposerez en plus de précieux conseils. Vous pourrez aussi demander un devis et même souscrire votre nouveau contrat d’assurance en ligne !

Les couvertures complètes

Vous faites partie des conducteurs qui souhaitent être couverts quelle que soit la circonstance du sinistre ? Vous avez besoin que tous les risques potentiels soient pris en charge ? Dans ce cas, la formule qualifiée de “tous risques” est assurément faite pour vous.

Vous ne pourrez pas trouver un contrat plus protecteur que lui. Il couvre en effet tous les dommages causés à un tiers ou à vous-même. Il intègre également plusieurs garanties complémentaires afin d’offrir une couverture encore plus large. Attention, un tel choix fera nécessairement grimper le montant de vos cotisations. À vous donc de trouver le juste équilibre entre dépenses et couvertures. Parmi les garanties complémentaires les plus utiles on retrouve notamment la responsabilité civile, la protection contre le vol, l’incendie ou le bris de glace. Si vous hésitez entre plusieurs compagnies, regardez attentivement le montant des franchises qui pourraient vous être réclamées. Il existe en effet de sérieux écarts entre les sociétés qui peuvent aller du simple au triple ! Restez donc bien vigilant !

Des formules sur mesure

En plus de ces deux formules, les assureurs proposent également des produits intermédiaires. Certains conducteurs, en raison de spécificités diverses, ont en effet besoin d’autres types de contrat. En pratique, on s’aperçoit plutôt que la grande majorité des compagnies ne font qu’ajouter des dispositions particulières aux deux contrats cités plus haut dans ce texte. En agissant de la sorte, les garanties proposées resteront bien les mêmes, seuls quelques paramètres (et indirectement le montant des cotisations) pourront alors êtres modifiés.

Parmi les exemples qui illustrent le mieux ce concept, on retrouve ce que l’on nomme les “contrats au kilomètre”. Ce nom vous évoque certainement quelque chose ! Avant de donner votre accord pour la souscription d’un contrat, il est possible de négocier avec votre assureur l’ajout d’une clause spécifique. Celle-ci définit un nombre maximal de kilomètre que le véhicule sera autorisé à parcourir dans l’année. Si vous dépassez ce plafond, alors il vous sera réclamé une cotisation complémentaire selon un barème établi par avance. Si vous n’atteignez pas cette limite, certains contrats prévoient un remboursement de cotisation et d’autres un report de ce reliquat à l’année suivante. Ce type de contrat s’adresse donc en priorité à ceux qui ne roulent pas beaucoup durant l’année.