3 choses à savoir avant d’installer un nouveau portail de garage

portail de garage

Publié le : 14 juin 20226 mins de lecture

L’utilisation du garage dépasse désormais sa fonctionnalité principale qui est de mettre les véhicules à l’abri. Il fait partie des pièces indispensables pour les propriétaires de voiture, surtout s’ils ne possèdent pas de cours ni de parking. Que ce soit pour le remplacement de l’existant ou pour une nouvelle construction, l’installation du portail de garage est une intervention importante, dans la mesure où ce dispositif sécurise l’intérieur et contribue à l’esthétique de la demeure. Les personnes qui projettent d’en poser ne doivent pas prendre sa mise en place à la légère.

1. Identifier le type de portail adapté

Chaque garage a ses spécificités qui le distinguent des autres, pareillement pour son ouverture qui peut être un portail motorisé ou un modèle au système mécanique. En tout état de cause, le propriétaire doit, a priori, déterminer le type d’ouverture qui convient à la configuration de sa demeure.

Porte basculante

Le modèle le plus courant, surtout installé en milieu urbain, est la porte basculante. Ce dispositif se rabat juste au niveau du plafond lorsqu’il s’ouvre, ce qui résout le problème du manque d’espace. Les rails placés sur le côté latéral facilitent et guident le mouvement du vantail. Cette ouverture existe en deux déclinaisons dont l’une est débordante et l’autre, plutôt discrète, ne dépasse pas les murs de la maison.

  • La porte basculante débordante se dégage vers l’extérieur lorsque le panneau se rabat. Ce modèle se démarque par une motorisation ou une manipulation facile. En revanche, l’espace extérieur doit être libre pour permettre son dégagement à l’ouverture.
  • La porte basculante non débordante fonctionne de la même façon que le dispositif susmentionné, mais à la différence, le vantail se glisse vers l’intérieur, parallèlement au plafond, et ne nécessite aucun dégagement vers l’extérieur. Ce modèle respecte les règles d’urbanismes et convient aux personnes vivant en bord de rue. Cependant, l’intérieur du garage doit être assez profond pour que la fermeture et l’ouverture du panneau ne gênent pas la voiture.

Porte à enroulement

La porte à enroulement possède le même principe de fonctionnement qu’un volet roulant. Son mécanisme fait remonter le portail qui va être fixé autour d’un axe, le tout est stocké dans un coffre. La contrainte pour les propriétaires est le besoin d’une retombée de linteau pour pouvoir placer cette caisse. Sinon, il est toujours possible de mettre le coffre sous le tableau, mais dans ce cas, la hauteur du portail est réduite. Ce modèle convient essentiellement aux petits garages qui ne peuvent recevoir qu’un seul véhicule.

Porte pliante

    La porte pliante est une excellente option, notamment pour les personnes qui logent en bordure de la rue. Ce dispositif ne requiert ni de l’espace au plafond, ni sur le côté du mur, et encore moins en débordement, que ce soit vers l’intérieur ou vers l’extérieur. Les vantaux de cette porte en accordéon se plient sur eux-mêmes en s’ouvrant.

    Porte sectionnelle

      La porte sectionnelle est fixée sur un axe et fonctionne comme le modèle battant en coulissant suivant ce rail. En revanche, il n’y a aucun débordement, ni vers l’intérieur ni vers l’extérieur. Le vantail vient se plaquer au plafond lorsque le portail est ouvert, ce modèle est appelé porte sectionnelle classique. L’autre option est l’ouverture vers le côté, c’est-à-dire que le panneau se glisse le long du mur. Ce dispositif fait référence à la porte sectionnelle latérale. La motorisation de ces portails de garage est beaucoup plus facile à mettre en place.

      Porte battante

        La porte battante est le modèle traditionnel des portails de garage. Elle est composée de deux vantaux qui s’ouvrent vers l’extérieur. Ce dispositif s’avère incompatible avec les demeures qui donnent sur la chaussée. Le dégagement des panneaux vers l’extérieur exige un espace libre devant le garage. Ce genre de portail est surtout utilisé par les propriétaires des maisons individuelles qui possèdent au moins une petite cour. Le gros avantage de ce modèle est son prix accessible.

          Nous vous recommandons : Pourquoi choisir un modèle d’alarme GSM ?

          2. Commander un portail à la bonne taille

          Normalement, tout un lot de porte de garage à la taille standard est proposé par les professionnels, mais il ne faut pas immédiatement en acheter. La personne doit vérifier si ces dimensions conviennent bien à son garage. Les dispositifs standard mis en avant par les commerçants, comme afc-fermetures.fr, ont :

          • une hauteur de 2 250 mm, 2 125 mm ou 2 000 mm ;
          • une largeur de 3 000 mm, 2 500 mm ou 2 400 mm.

          Des professionnels peuvent créer des modèles sur mesure lorsque les portails standard ne peuvent pas être choisis.

          Dans le même thème : Fermetures industrielles : contacter un spécialiste en ligne

          3. Connaître les limites de l’installation d’un portail de garage

          Les demeures construites et qui donnent directement sur la voie publique doivent obligatoirement respecter les réglementations en vigueur. Particulièrement pour la porte de garage, les modèles basculants débordants et battants ne sont pas autorisés pour ce type d’habitation étant donné que leur ouverture gêne la chaussée ou le trottoir, et peut mettre les usagers en danger.

          Plan du site