5 choses à savoir avant d’installer un climatiseur chez soi

climatiseur

Durant l’été, vous ne supportez plus les fortes chaleurs qui pénètrent chez vous. Et si, pour mieux réguler et contrôler la température à l’intérieur de l’habitation, vous installiez un climatiseur ? De nombreuses idées reçues accompagnent ce genre d’équipement. Selon certains, il serait inefficace, cher à l’achat et engendrerait une importante surconsommation électrique. Qu’en est-il réellement ?

1. Une installation minutieuse

Il serait faux de croire que n’importe qui est en capacité d’installer correctement un climatiseur. Une telle opération requiert en effet de solides connaissances dans des domaines divers et variés. En confiant ce projet à une société de climatisation, vous bénéficierez dans le même temps de précieux conseils. Vous serez également guidé dans le choix de l’appareil. N’oubliez pas que celui-ci doit être calibré en fonction du nombre de pièces (et des dimensions de chacune) à rafraîchir. Vous êtes à la recherche d’une entreprise de climatisation à proximité de chez vous ? Faites fonctionner le “bouche à oreille” ou utilisez les outils modernes et notamment les moteurs de recherche.

Prenez bien le temps de vous informer à leur sujet en consultant par exemple les avis laissés par d’anciens clients. N’hésitez pas non plus à demander des devis avant de fixer le moindre rendez-vous avec un installateur de climatisation. Vous aurez ainsi tous les éléments (nature de la prestation, durée, coût, etc.) afin de comparer les différentes propositions et de retenir la plus favorable.

2. Un large choix de modèles

Les climatiseurs actuels embarquent un haut niveau de technologie. Ils n’ont plus rien à voir désormais avec les modèles les plus anciens. Ces dernières années, les développements se sont principalement orientés vers une meilleure ergonomie et une optimisation de la consommation d’énergie. Il existe forcément un modèle qui saura répondre à tous vos besoins ! Vous souhaitez avoir une vue d’ensemble des modèles actuellement disponibles ? Rendez-vous sur l’excellent site ocellis-energies.fr ! Vous y trouverez également de précieux conseils et pourrez même demander à être rappelé par un conseiller spécialiste afin d’évoquer ensemble votre projet.

3. Des appareils économes

Les consommateurs donnent leur préférence aux appareils les moins énergivores. De nombreuses études démontrent même qu’il s’agit là d’un des critères de choix les plus importants. Pour évaluer ce paramètre, il suffit de se reporter à l’éco-étiquette. D’un simple coup d’œil, vous saurez dans quelle catégorie se trouve le climatiseur que vous regardez. Pour connaître les performances globales d’un appareil, intéressez-vous à son COP (coefficient de performance). Ce dernier compare la quantité d’air traité avec l’énergie consommé. Un COP de 3 signifiera donc que le climatiseur a produit trois plus d’air frais (ou de chaleur dans le cas d’un système réversible) qu’il n’a utilisé d’électricité.

4. Un entretien régulier

Acheter un appareil de grande qualité ne sera pas suffisant pour garantir une durabilité à toute épreuve. La seule manière de profiter longtemps de votre climatiseur reste de procéder à un entretien régulier et minutieux ! Commencez tout d’abord par vous occuper des filtres. Dans l’idéal, vous devrez les nettoyer à l’aide d’une éponge légèrement humidifiée tous les mois. N’oubliez pas non plus de vérifier le bon fonctionnement de la pompe d’évacuation et du tuyau d’évacuation.

Il est également fortement recommandé de faire intervenir chaque année un professionnel. De plus en plus d’entreprises proposent désormais à leurs clients un contrat d’entretien annuel. Une telle stratégie vous permettra d’être alerté plus rapidement en cas de dysfonctionnement. En effet, il est important de rappeler qu’un climatiseur encrassé ou fonctionnant mal consommera bien plus d’énergie qu’un appareil de puissance équivalente mais parfaitement entretenu.

5. Attention aux substances toxiques !

C’est probablement l’information la moins connue du grand public. Nombreux sont ceux en effet qui pensent qu’un climatiseur ne renferme que des circuits et des composants électriques. Sa structure interne est, en réalité, bien plus complexe que cela ! On trouve notamment des substances dangereuses à l’intérieur du circuit de refroidissement. Parmi elles figure, par exemple, le fluide frigorigène. Attention ! En aucun cas, vous ne devrez manipuler ce produit ! Si vous constatez une fuite de ce fluide, n’essayez jamais d’en trouver l’origine ou de la réparer seul.

Préférez confier cette tâche à un professionnel qualifié. Celui-ci possède en effet le savoir-faire et les équipements nécessaires pour réaliser l’opération en toute sécurité. Vous aurez également compris, qu’en raison de sa composition, le climatiseur arrivé en fin de vie doit être confié à une structure capable de traiter de telles substances et d’organiser le recyclage de l’appareil.