Quelle est l’importance de la puériculture ?

Publié le : 06 août 20214 mins de lecture

Le but de la puériculture est de protéger l’enfant dès avant sa conception, assurer son développement intégral dans le sein maternel, éviter tous les accidents fâcheux lors de sa naissance, contrôler et favoriser sa croissance après la naissance, éloigner les dangers inhérents aux dangers extérieurs et à la vie sociale.

Puériculture prénatale

Concevoir un enfant dans les meilleures conditions possibles, ne suffit pas. Il faut une hygiène spéciale aux futures mamans ; une hygiène de l’esprit. Pendant tout le temps de la grossesse, il faut éviter à la femme enceinte les chocs émotifs. Ce n’est pas souvent possible dans les milieux pauvres ; et là où le souci du lendemain troublait déjà l’esprit, l’attente d’une nouvelle bouche à nourrir, d’un enfant qu’il faudra vêtir et soigner ne peut qu’amener des soucis nouveaux. Toutes les impressions morales et physiques de la mère ont leur retentissement sur l’enfant, et contribuent à modifier sa constitution comme son caractère.

L’importance des tout premiers moments avec bébé

La vraie première rencontre,  a été précédée par d’autres rencontres, permises par les échographies. On rencontre son enfant pour la première fois lors de la première échographie, celle du 3e mois. Et avec l’échographie en 3D, on le visualise, on voit par exemple qu’il n’a pas d’anomalies, on voit ses mains, ses yeux… Et, autre point fondamental, on connaît son sexe. Il reste quand même que jusqu’à la naissance, l’enfant est fantasmé. Il y a toujours une magie incroyable lorsque le bébé est mis sur le ventre de sa maman, après l’accouchement. La maman est tout ébaubie : voila bébé, elle se le représente là, véritablement. Le bébé apparaît en tant que personne dès la première vision. Commence alors la mise en place progressive de l’accordage affectif.

Rôle maternel

Premiers regards, première tétée, premier bain… le premier accouchement est suivi de nombreuses premières fois. Et c’est le commencement du véritable rôle maternel. La vie, si fragile, du petit enfant est entre les mains de sa nourrice : la mortalité infantile reste très élevée au cours de la première année. La responsabilité de la mère est importante. La nature l’a désignée pour être la première éducatrice de son bébé; elle nourrit, elle soigne, elle surveille ses premières impulsions. Son empreinte est ineffaçable. La future maman doit se préparer à sa grande tâche par la puériculture se rapportant à l’éducation du premier âge. La maman doit élever son enfant elle-même.

 

Plan du site