Suivre l’actualité agricole en ligne

Publié le : 06 août 20215 mins de lecture

Suivre l’actualité agricole en ligne

Puisque les activités agricoles procurent le vivre à l’humanité, elles existaient depuis des siècles. Ce fait montre son évolution au fil de temps alors des changements sont au rendez-vous et les nouvelles informations ne manquent pas. Grâce à la technologie, le suivi des actualités agricoles en ligne devient facile et omniprésent. Plusieurs informations récentes sont disponibles.

Le glissement vers la micro ferme

Les grandes cultures présentent une potentialité économique depuis la nuit de temps. Par contre la croissance démographique, le rétrécissement de surface cultivable ainsi que les besoins en qualité et en sécurité de consommateurs exigent une autre alternative. Les actualités des activités agricoles proposent la micro ferme comme une solution alternative. Ce type d’exploitation agricole ne demande pas une vaste surface. 1000 m² suffit pour avoir une rentabilité.  De plus, on pourrait l’implanter en ville. L’exploitant choisit tous les intrants et les variétés en fonction de la demande. Il peut optimiser le climat afin de diversifier les produits. À titre d’exemple, en suisse,100000 t d’aliment viennent des micros fermes en 2019. Souvent, la micro ferme s’oriente vers l’agriculture biologique, on pourrait bien maîtriser toutes les techniques adéquates aux démarches agro écologiques sur une petite surface. Si vous avez l’intention de démarrer un micro ferme, les actualités agricoles en ligne pourraient vous apporter des aides précieuses.

Nous vous recommandons : 5 questions fréquentes sur l'alimentation biologique

L’agriculture biodynamique

L’utilisation massive de pesticide, l’agriculture intensive et les grandes cultures engendrent la dégénérescence du sol et la réduction de qualité de la production. L’agriculture biodynamique vise le principe du développement durable. En pratique, ce type d’agriculture suit la loi de la nature en considérant le rythme astrologique pour adapter l’exploitation. Deux périodes en découlent, la première consiste à mettre le sol au repos pour inciter la formation de matière organique et la deuxième permet de passer à la culture. Ce système met en avant la santé du sol afin d’assurer la santé du consommateur. www.agriculturenews.info

Les réglementations liées  à la création d’une exploitation agricole

Premièrement, les activités agricoles englobent l’agriculture, l’élevage, l’association de ces deux filières et l’implantation d’autres activités complémentaires ou annexes comme la recherche agronomique, les visites de l’exploitation. Pour concevoir une exploitation, il faut déterminer l’activité à mettre en œuvre. C’est l’exploitant qui doit la choisir en fonction de son objectif et les caractéristiques du milieu. Pour réussir, il faut  connaitre à l’avance l’activité pertinente à la zone d’exploitation, il est conseillé de collecter des informations auprès des chambres de commerce régionales ou locales. Deuxièmement, il y a trois statuts juridiques qui régissent la création d’une exploitation agricole : l’entreprise individuelle, l’entreprise individuelle à responsabilité limitée et la société. Rédiger le statut, déterminer le siège social,  tenir la comptabilité, avoir le frais de création font partie des exigences réglementaires pour tous les statuts. Troisièmement, dans l’activité rattachée à l’agriculture, quatre catégories de sociétés civiles se présentent :

– La société civile d’exploitation agricole (SCEA) est créée avec deux associées minimum, sans capital social minimum,les apports pourraient être en nature ou en numéraire.

Le groupement agricole d’exploitation en commun (GAES) regroupe 2 à 10 associés, le capital social minimum vaut 1500 euros, les apports en nature, en numéraire ou en industrie sont possibles.

– L’exploitation agricole à responsabilité limitée (EARL) :c’est également une société civile, 1 à 10 associées la constituent avec 7500 euros de capital social au minimum, les apports se ressemblent au GAES.

– La société en participation (SEP) permet aux associés dont le nombre n’a aucune limite de réaliser une activité commune. 

Suivre les actualités agricoles en ligne présente des avantages tant pour les aspirants qui voulaient se lancer dans le domaine agricole que pour les professionnels qui inspirent  l’innovation.

Plan du site