Une idée sur les principaux accessoires de vélo

vélo

Publié le : 06 août 20216 mins de lecture

L’achat d’un nouveau vélo ou d’accessoires peut souvent être déroutant. Les gens qui travaillent dans les magasins semblent presque parler une langue différente. C’est presque aussi grave que d’essayer de choisir un ordinateur personnel. Que vous soyez un amateur ou un expert du vélo, il est indispensable de prendre connaissance de ses principaux composants. Le but étant de briser la barrière de la langue et d’acquérir un maximum de savoir, notamment sur le vélo. À cet effet, pour vous aider à choisir les accessoires idéals pour votre vélo et leur utilisation de la meilleure façon, quelques informations concernant à ce propos seront développées ci-dessous.

La transmission ou le centre du vélo

C’est le « cœur » de l’animal. C’est là que votre énergie se transforme en vitesse et en pur plaisir. En fait, ce mécanisme est constitué de quelques éléments.

Le dérailleur avant, qui a pour rôle de dérailler littéralement votre chaîne vers un autre « engrenage ». Ce dernier, également appelé « anneaux de chaîne » a des dents et ressemble à une lame de scie à bourdonnement. En effet, le dérailleur change de vitesse un peu comme votre voiture dans la mesure où vous avez parfois besoin d’un engrenage plus fort pour tirer votre voiture sur une montagne et d’un engrenage plus rapide sur une autoroute.

Les anneaux de chaîne ne doivent pas être confondus avec les pignons qui sont situés sur la roue arrière. D’abord, le grand anneau de chaîne est destiné au terrain plat ou à la descente. Ensuite, l’anneau de chaîne du milieu est employé pour une conduite variée parfois en montée parfois sur un sol plat. Enfin, le petit anneau de chaîne est utilisé pour grimper les collines, à savoir que c’est l’engrenage de puissance. Consultez www.cyclopedie.fr pour plus de détails.

Quelques-uns des éléments les plus connus sur le vélo sont :

  • La chaîne, c’est ce qui fait tourner la roue arrière lorsque vous pédalez,
  • Les pédales, qui se vissent dans les manivelles et ses boulons sur l’axe de pédalier,
  • Le boîtier de pédalier, qui maintient les roulements en place et l’axe auquel les bras de manivelle se fixent.

Nous vous recommandons : Une cape anti-pluie pour faire du vélo

La partie avant du vélo

L’avant du vélo s’agit du système nerveux central, la barre du navire, le cockpit de l’avion. Il est constitué par les moyens de direction, de freinage, de levier d’équilibre et de la sélection des vitesses.

Pour cela, quelques sous-éléments sont bons à savoir pour que vous compreniez mieux cette partie, notamment :

  • Les poignées qui sont des accessoires en caoutchouc, ayant pour rôle d’amortir le guidon et de vous offrir quelque chose pour une prise ferme.
  • Les leviers de vitesses, qui contrôlent les dérailleurs.
  • Le guidon, tous les vélos en possède au moins un. C’est la base de toutes commandes.
  • La potence, elle sert à relier la roue avant au guidon.
  • Le tube de direction, une charnière à travers laquelle pivotent le guidon, la potence et la fourche.
  • Entre autres, les leviers de frein, qui servent à activer votre système de freinage.

Par ailleurs, si vous descendez un peu plus bas, c’est là que vous trouverez la roue avant. En fait, il s’agit d’un groupe de pièces plus petites toutes assemblées ensemble. Du milieu vers l’extérieur, la roue est l’essieu, les roulements, le corps du moyeu, les rayons, la jante, la chambre à air et le pneu.

La partie arrière du vélo

L’arrière du vélo est constitué d’éléments différents. Parmi ces éléments, la section la plus importante est la roue arrière. C’est l’endroit où la plupart des changements de vitesse et du freinage, notamment pour l’accélération ou la décélération se produisent. Les autres sont des pièces complémentaires qui ont, eux aussi, leurs particularités. Pour cela, voici un focus sur ces principaux éléments.

Le siège relie la roue arrière au tube de selle, les supports de chaîne, quant à eux, relient la roue arrière au boîtier de pédalier. Mais encore plus, le dérailleur arrière déraille littéralement la chaîne d’un pignon de cassette à l’autre. Il a une jambe suspendue qui a deux petites roues en forme de pignon montées dans son cadre.

Les freins du vélo

Puis qu’il existe différents types de vélos, il existe également de nombreux types de freins. Mais les plus courants sont d’abord, les freins à étrier, solides, élégants, fiables et simples. Il s’agit d’un frein sur jante, car il fonctionne en serrant la jante métallique. Ensuite, les freins cantilevers, qui sont bien plus puissants que les freins à étrier. Puis les freins V, qui sont les plus courants sur les vélos de montagne et tout-terrain. Ils ont le pouvoir de ralentir et d’arrêter une roue mouillée ou même boueuse, ce qui les rend idéaux pour une utilisation hors route. Enfin, les freins à disque. Ils sont plus puissants que les freins en V et nécessitent moins de force manuelle pour fonctionner. Ils sont cependant plus lourds. À savoir que ce ne sont pas des freins sur jante étant donné qu’ils ne serrent pas la jante, mais plutôt sur un rotor fixé au moyeu.

Plan du site