Quelle est la meilleure façon de devenir secrétaire médical ?

Secrétaire médical

Vous n’avez pas besoin de dépenser 7 ans de votre vie à l’Université pour devenir un secrétaire médical. Toutefois, le métier requiert de nombreuses capacités. Il est important de savoir jongler entre les travaux administratifs et humains la raison pour laquelle une formation adéquate est aussi indispensable que surprenante. Dans tous les cas, le métier reste ouvert à tous bien que la gent féminine soit très majoritaire.

Les formations nécessaires

Bien que vous n’ayez pas besoin d’être surdiplômé pour devenir secrétaire médical, il est indispensable de suivre des formations précises. Bien évidemment, le bac est le diplôme minimum requis. Par ailleurs, le bac le plus adapté à cette formation est le ST2S. Il s’agit d’un apprentissage qui tourne autour de la science, de la santé, de la technologie et des relations sociales. C’est par la suite que l’étudiant devra poursuivre sa formation en tant que secrétaire médicale dans l’une des écoles de la croix rouge, des lycées professionnels ou le CNED.

Vous pouvez entamer cette formation dans les lycées professionnels privés ou publics.  Notez que seuls les étudiants qui ont déjà travaillé dans un centre hospitalier pendant une période de trois ans peuvent intégrer une telle formation. De même, ils doivent avoir en leur possession un BEP ou à défaut un CAP pour pouvoir prétendre à ce programme. Pour plus d’informations, vous pourrez cliquer ici

Les qualités requises

Comme une secrétaire médicale doit être très relationnelle, il ne suffit pas d’avoir plusieurs diplômes en poche. Il est important d’adopter une attitude calme, d’être souriante  et rassurante. Ainsi, que vous soyez au téléphone ou en face à face, il faut que vous sachiez garder votre calme tout en faisant face à plusieurs demandes. En parallèle, la secrétaire médicale doit être apte à gérer plusieurs tâches administratives. Et pour ce faire, il faut s’armer de rigueur et d’un excellent sens de l’organisation, car la moindre erreur pourrait coûter la vie d’une personne. Par ailleurs, ces secrétaires sont aussi supposées avoir une excellente élocution en plus d’avoir une bonne expression écrite. La maîtrise des outils informatiques serait un atout.

En prime, un minimum de connaissances médicales est plus que requis. Et pour cause, à un moment donné, elle doit faire face à une situation très urgente en l’absence des médecins. Elle doit savoir gérer, comprendre et prioriser les cas de plusieurs patients. Pour ce qui est des possibilités d’évolution, elles peuvent travailler aussi bien dans le secteur privé et public. Au fil du temps, une secrétaire médicale peut devenir une fonctionnaire. Notez aussi que le cursus diverge en fonction du milieu où la secrétaire désire exercer son métier. Toutefois, seules, celles qui se trouvent dans le secteur public ont une chance d’évoluer sans se reformer.

Au fil du temps, elles peuvent gravir les échelons dans l’objectif d’atteindre la fonction publique. D’ailleurs, pour donner une excellente suite à leur carrière, nombreuses sont les secrétaires qui font des concours d’aide-soignante voire d’infirmière lors d’un concours. Enfin, celles qui désirent travailler dans le secteur public sont obligées de passer par des concours organisés par la FOP. Il s’agit d’un concours catégorie B.

Les missions du métier

Tout d’abord, la secrétaire médicale exerce son métier dans les cabinets médicaux, les hôpitaux et les cliniques. Elle se trouve à l’accueil et prend contact avec les patients en plus de bien gérer l’accueil de tous les dossiers administratifs. Cela inclut notamment les dossiers médicaux des patients qu’elle doit analyser avec minutie, car la moindre erreur pourrait coûter cher au patient, mais surtout au médecin. Selon son lieu de travail, elle va devoir prendre les rendez-vous pour ensuite planifier les examens et les interventions chirurgicales. À cette optique, elle doit connaître les priorités et savoir faire face à tous les imprévus.

Comme elle est supposée avoir des bases en médecine, une secrétaire médicale sera quelquefois amenée à assister les médecins surtout lorsque ce dernier traite un enfant. Mais en dehors de la gestion des dossiers administratifs du patient, elle est supposée savoir gérer les stocks de médicaments et les matériels médicaux. Le plus important est que la législation l’oblige à respecter le secret médical et la maladie des patients. Plus rarement, elle pourrait aussi faire le ménage. Il ne s’agit point d’une tâche anodine dans un établissement sanitaire, car elle nécessite une formation. Dans tous les cas, la secrétaire médicale est la femme à tout faire.