Comment assurer la voiture d’un jeune conducteur ?

assurer la voiture

Publié le : 06 août 20217 mins de lecture

Les jeunes conducteurs sont jugés par la plupart des assureurs comme des assurés à risques. C’est pourquoi l’assurance auto des novices coûte généralement très cher. Toutefois, il s’agit d’une obligation légale. Vous venez juste d’avoir votre permis de conduire ? Vous devez ainsi souscrire un contrat d’assurance auto jeune conducteur.

Qu’est-ce qu’on entend par jeune conducteur ?

Contrairement à ce que l’on peut penser, ce terme n’a rien à avoir avec l’âge. Tout le monde peut passer un permis de conduire sur le territoire français après 18 ans. Toutefois, ce n’est pas seulement les enfants qui sont considérés comme de jeunes conducteurs. Les assureurs se réfèrent au niveau d’expérience de l’automobiliste et non à son âge. Toute personne qui a un permis de conduire d’ancienneté inférieure à 3 ans est considérée comme novice au moment de la signature du contrat. Ainsi, si vous passez votre permis à l’âge de 40 ans, vous serez toujours un jeune conducteur au regard des assureurs. C’est aussi le cas d’un automobiliste qui n’a jamais été assuré en son nom ou au moins sur l’assurance de leurs parents. Ce n’est pas tout, vous redeviendrez un jeune conducteur lorsque votre permis est annulé et que vous devez repasser le code ainsi que le permis de conduire. À l’heure de la digitalisation, on peut trouver une large gamme de compagnies d’assurance auto sur internet. De plus, nombreuses sont les offres en ligne qui permettent de payer moins cher son assurance auto jeune conducteur.

Nous vous recommandons : Souscrire un contrat assurance voitures sans permis en ligne : comment faire ?

Comment assurer la voiture d’un automobiliste novice ?

Deux principaux moyens pour couvrir les accidents de véhicule causés par une personne titulaire d’un nouveau permis de conduire ou qui n’a pas souscrit une assurance auto durant 3 ans peuvent être trouvés. Premièrement, vous choisissez de devenir conducteur secondaire du véhicule de vos parents. Cela vous permettra de vous soustraire au prix exorbitant de l’assurance auto jeune conducteur. Cette solution convient surtout aux enfants qui vivent avec leurs parents. Les avantages sont multiples. La formule offre par l’exemple la chance d’acquérir une bonne expérience tout en limitant les frais. Toutefois, vous ne pouvez pas conduire votre voiture régulièrement. Deuxièmement, vous décidez d’assurer votre propre véhicule. Dans cette optique, une assurance minimale au tiers est en ce moment disponible. Elle couvre seulement les dommages causés à un tiers lors d’un accident responsable. Ainsi, vous ne serez pas indemnisés. C’est pourquoi on l’appelle aussi assurance en responsabilité civile. Elle est nettement moins chère lorsque vous êtes un jeune conducteur d’une voiture d’occasion ou de gamme moyenne. Ensuite, vous pouvez souscrire une assurance tous risques. C’est la formule la plus chère, mais qui propose une protection complète de votre automobile. En cas de vol ou de perte à la suite d’un incendie ou une inondation, l’assureur offre un remboursement à la hauteur de la valeur de votre véhicule. La compagnie prend en charge la réparation de votre voiture même en cas d’accident responsable. Cette option est recommandée pour les jeunes conducteurs qui possèdent une automobile neuve ou haut de gamme.

Dans le même thème : Automobiles et mécanique : tout savoir sur le monde des voitures

Comment réduire le montant d’assurance auto d’un jeune conducteur ?

Selon les statistiques, les nouveaux conducteurs commettent des accidents en moyenne 3 fois supérieure à ceux des automobilistes expérimentés. C’est pourquoi les assureurs fixent souvent des montants d’assurance auto jeune conducteur particulièrement élevés. Toutefois, des solutions pratiques pour assurer une voiture aux coûts réduits peuvent être trouvées. Vous pouvez opter pour l’apprentissage anticipé de la conduite (AAC). Cette formule permet de limiter les risques d’accident chez les automobilistes novices. Puis, les assureurs annulent la surprime après l’obtention d’un permis dans le cadre de la conduite accompagnée. Pour bénéficier d’un prix abordable, privilégiez ensuite la compagnie de vos parents. Bon nombre d’assureurs proposent en effet une réduction de plus de 10 % aux enfants de leurs clients. Ce n’est pas tout, utilisez au départ un véhicule d’occasion ou moins de valeur. Les compagnies hésitent souvent à assurer une voiture grosse cylindrée d’un automobiliste inexpérimenté. Ils risquent même de se voir refuser leurs dossiers. De nos jours, certaines compagnies proposent l’« assurance auto connectée ». Bénéficie d’un suivi pédagogique, les jeunes conducteurs peuvent obtenir des bonus de bonne conduite qui leur permettront ensuite de profiter d’une réduction. Ce dernier peut s’élever jusqu’à 30 % sur leur montant d’assurance.

Les documents nécessaires pour assurer une voiture 

Avant de choisir une compagnie d’assurance auto jeune conducteur, préparer les documents suivants est indispensable. La première pièce reste le certificat d’immatriculation. Il s’agit ici d’une assurance auto. Ainsi, vous devez prouver l’existence de l’objet à assurer. Cela se matérialise par la Carte Grise, document délivré par la préfecture territorialement compétente. D’ailleurs, la compagnie détermine le montant de votre assurance auto en fonction des informations qui figure dans la Carte Grise de votre automobile. Le tarif varie selon la puissance, la marque ainsi que les chevaux fiscaux. Vient ensuite le permis de conduire. On ne peut pas assurer un véhicule sans présenter un permis de conduire en bonne et due forme. En effet, la détermination du prix et surtout de la prime d’assurance dépend aussi de la date d’obtention du permis. La dernière pièce concerne le relevé d’informations. Il permet de connaître le bonus/malus. Pourtant, il n’est obligatoire que pour les automobilistes ayant des antécédents. Il ne concerne pas ainsi les novices.

 

Plan du site