Comment savoir si ma voiture est à la fourrière de Toulouse ?

fourrière

Publié le : 06 août 20217 mins de lecture

Lorsque vous constatez que votre véhicule n’est plus là où vous l’aviez stationné, ne paniquez pas ! Au contraire, prenez le temps de bien réfléchir avant de penser à toute éventualité de vol ou de mise en fourrière. Il se peut que vous l’ayez simplement garée autre part par inadvertance. De ce fait, contactez d’abord les services de police ou de gendarmerie. Dès que vous êtes certain que votre bien n’a pas été volé, vous pouvez contacter la fourrière. Voici donc l’essentiel à savoir concernant la mise en fourrière d’un véhicule.

Les raisons de la mise en fourrière

Lorsque vous contactez la fourrière, communiquez au responsable que vous avez au bout du fil le numéro d’immatriculation de votre voiture. A partir de cette information, ce dernier sera en mesure de vous attester si oui ou non votre voiture a été mise en fourrière. Outre cela, il vous est déjà possible de vous rendre directement sur le site vehicule-en-fourriere.fr pour contacter une fourrière à Toulouse et obtenir de plus amples informations sur les démarches à effectuer auprès de la fourrière afin de récupérer votre bien. Sachez aussi que votre véhicule s’est retrouvé à la fourrière probablement parce que vous avez effectué un stationnement abusif, dangereux ou interdit. Est considéré comme stationnement abusif, tout stationnement prolongé d’un véhicule à un endroit donné sur une durée de plus de deux jours successifs. par ailleurs, vous faites un stationnement dangereux lorsque vous garez votre véhicule à un endroit où la visibilité est assez basse, c’est-à-dire à proximité d’un tunnel, d’un virage ou encore d’un passage à niveau. Enfin, vous faites un stationnement interdit lorsque vous garez votre véhicule de façon à gêner la circulation : sur un trottoir, sur un parking pour personnes handicapées, sur les bandes cyclables, sur un parking de taxis, etc. A titre d’information, si vous assistez à l’enlèvement de votre véhicule, il vous est possible de le récupérer de suite en fonction de la situation qui se présente. Si la remorqueuse n’a pas encore embarqué la voiture, vous pouvez immédiatement la récupérer sans rien payer. Par contre, si les deux roues de la voiture sont hors du sol, vous allez devoir payer des frais d’opérations préalables à la mise en fourrière avant de pouvoir récupérer votre voiture.

Nous vous recommandons : Enlévement gratuit d'épaves sur Paris

La procédure suivant l’enlèvement

Après la mise en fourrière de votre véhicule, vous serez notifié(e) par un document écrit dans lequel seront mentionnées diverses informations pertinentes à savoir l’adresse de la fourrière, les pièces requises lors de la récupération de votre véhicule, le montant de l’amende à payer, le motif de la sanction, etc. A partir de la date de réception de cette lettre de notification, vous avez quarante-cinq jours pour récupérer votre véhicule à la fourrière. De toute façon, vous avez intérêt à vous y rendre dans les plus brefs délais car plus vous prenez votre temps et plus des coûts supplémentaires relatifs aux frais de garde journaliers à la fourrière ou encore des frais d’expertise vont s’ajouter au montant global de l’amende à payer.

Dans le même thème : Pourquoi faire son changement de carte grise en ligne ?

Comment se déroule le processus de récupération d’une voiture à la fourrière?

La démarche administrative à suivre pour la récupération de votre véhicule en fourrière est assez simple. Il vous suffit de vous rendre dans une préfecture de police à proximité de chez vous et de vous munir de votre pièce d’identité, de votre permis de conduire, de l’attestation d’assurance et de la carte grise de votre véhicule. Payez ensuite les frais de mise en fourrière de votre voiture. Parmi ces frais, il y a les frais garde à la fourrière, les frais d’enlèvement, les frais d’immobilisation du véhicule et des frais d’expertise si vous ne vous présentez pas pour récupérer votre voiture dans les trois jours après la mise en fourrière. Si vous constatez que votre voiture a été esquintée ou a subi des dommages au moment où vous la récupérez, vous pouvez exiger une remise en état de celle-ci en vous basant sur le procès-verbal établi lors de l’enlèvement qui vous servira de preuve comme quoi la voiture était impeccable avant sa mise en fourrière. Dans le cas où les quarante-cinq jours impartis pour la récupération de votre voiture sont écoulés, cette dernière sera mise en vente ou sera détruite avec l’aval des services des Domaines.

Quelques conseils pratiques pour éviter une mise en fourrière de votre véhicule

Afin de vous épargner les désagréments causés par la mise en fourrière de votre véhicule, veillez à ce qu’il ne gêne pas la circulation lorsque vous le garez. Assurez-vous aussi que vous ne faites pas un stationnement dangereux ou abusif quand vous stationnez votre voiture, c’est-à-dire près d’un tunnel, d’un virage ou d’un passage à niveau. Evitez également de rouler dans des espaces naturels. Veillez toujours au respect de la limite de vitesse imposée par les panneaux de signalisation. N’oubliez pas non plus de vous présenter aux contrôles techniques de façon périodique pour vérifier l’état de votre véhicule. Si des réparations s’imposent, faites-les dans les plus brefs délais. Enfin, ne conduisez que lorsque vous êtes sobre.

Bref, rien de mieux que d’être toujours vigilant et de respecter les consignes du code de la route afin de s’épargner de la pression et le stress que peuvent causer la mise en fourrière de son véhicule.

Plan du site